Accueil du site

1


L'Affiche
Les RUBRIQUES

La Région
https://www.bretagne.bzh/recrutement/
http://kelenn.region-bretagne.bzh/jcms/j_6/accueil
Page "Actu CRB"

La FPT
http://www.emploi-territorial.fr/page.php
http://concours.fncdg.com
UNSA FONCTION PUBLIQUE
http://www.unsa-fp.org/
FIN DE L'ÉTAT D'URGENCE SANITAIRE
RETOUR DU JOUR DE CARENCE
– Publié le 09/07/2020
Archivé dans la (les) rubrique(s)
Fonction publique


www.unsa-fp.org

UNSA-FP le 09/072020
Fin de l’état d’urgence sanitaire
Retour du jour de carence

Le 10 juillet sera le dernier jour de l’état d’urgence sanitaire. Dès le lendemain, le jour de carence sera de retour. L’UNSA avait obtenu la suspension du jour de carence le 21 mars dernier en pleine crise du covid-19.

L'UNSA Fonction Publique rappelle son opposition à l’instauration d’un jour de carence, mesure purement idéologique, mise en place en janvier 2018.

Le jour de carence est injuste. Les employeurs publics ne sont que très peu engagés, voire pas du tout, dans le financement de la protection sociale complémentaire des agents contrairement aux salariés du secteur privé. Pour ceux ci, nombre d’entreprises prennent en charge les trois jours de carence. Le dialogue social sur la protection sociale complémentaire n’a pas progressé depuis le mois de juillet 2017.

Le jour de carence est dangereux pour tous et en particulier pour les plus vulnérables ou ceux qui sont à temps incomplets avec les plus faibles rémunérations (les agents non titulaires, les jeunes et les femmes entre autres).

Le retour du jour de carence, dès la fin de l’état d’urgence sanitaire, n’est pas un bon signal. Le coût sanitaire de cette mesure sera élevé dans cette période où l’épidémie pourrait repartir.

L'UNSA Fonction Publique revendique toujours la fin de la journée de carence, inutile, inefficace et dangereuse. Les agents publics comme les salariés ne doivent pas être pénalisés par la maladie.

Heures supplémentaires
La deuxième loi de finances rectificative pour 2020 a porté le plafond d'exonération d’impôt sur le revenu à 7500 € pour les heures accomplies entre le 16 mars et la fin de l’état d’urgence. Dès le 11 juillet, le plafond habituel de 5 000 € de rémunération redeviendra applicable.

CORONAVIRUS COVID-19
Suivre les informations du Conseil régional de Bretagne (Kelenn), de l'UNSA, du GouvernementICI

 Lettre en ligne: RI et formulaire d'inscrition

Bas de la pagehaut de la page

http://www.unsa-fp.org/






1

















UNSa Territoriaux du  Conseil  Régional de  Bretagne ©UNSA Territoriaux cr Bretagne(UNSA-T-CRB) GF-Avril 2010 N°SIRET 528 381 551 00019