Accueil du site

1


L'Affiche
Les RUBRIQUES

La Région
http://www.bretagne.bzh/internet/jcms/j_6/accueil
http://www.bretagne.bzh/internet/jcms/preprod_157707/services-de-la-region
http://kelenn.region-bretagne.bzh/jcms/j_6/accueil
Page "Actu CRB"

La FPT
http://www.emploi-territorial.fr/page.php
http://concours.fncdg.com
http://www.lagazettedesconcours.fr./index.html
CONSEIL RÉGIONAL DE BRETAGNE
VOIES NAVIGABLES BRETONNES
Un patrimoine naturel exceptionnel
– Publié le 29/04/2019

Archivé dans la (les) rubrique(s)
Actualités CRB

KELENN le 29/04/2019



Insectes, mammifères terrestres, poissons d'eau douce, plantes rares... Le patrimoine naturel des voies navigables bretonnes est d'une exceptionnelle richesse. Dans sa nouvelle stratégie environnementale, la Région s'est engagée à mieux connaître et protéger ce trésor qui n'a pas fini de livrer ses secrets.

"Pendant de longues années, la protection environnementale concernait les sites emblématiques ou les espèces remarquables, observe Samuel Fauchon, technicien patrimoine naturel et bâti, à la direction déléguée aux voies navigables (DDVN). Aujourd'hui, on s'intéresse davantage à la nature ordinaire."

La nature ordinaire, c'est cette faune et cette flore, que l'on croise sur les berges de nos canaux bretons et sur les plans d'eau. Discrètes, fragiles, essentielles à l'écosystème, elles demandent à être mieux connues pour être mieux protégées. Ce sera bientôt chose faite avec le volet biodiversité de la stratégie environnementale de la Région (présentée à la session du Conseil régional de juin) qui liste 25 fiches actions.

Améliorer la connaissance
"La première étape consiste à améliorer notre connaissance encore très parcellaire", explique le technicien qui sillonne régulièrement les 425 km de voies navigables bretonnes comme un vrai Sherlock Holmes. Mais la direction délégée aux voies navigables a besoin de partenaires. Si les associations environnementales partagent leurs données scientifiques ou effectuent des missions spécifiques commanditées par la Région, les agents des voies navigables demeurent, sur le terrain, les meilleurs agents secrets de la biodiversité. "Tout un travail de formation et de sensibilisation est mis en place pour leur permettre de repérer et de nous remonter des informations sur la faune et la flore", poursuit le spécialiste.
Exemple ? Des cartes postales présentant les espèces de papillons fréquentant les canaux leur ont été distribuées. Dès qu'ils aperçoivent un spécimen, ils peuvent le signaler et ainsi enrichir l'inventaire.
À eux également de repérer "l'ennemi"! "Nous leur avons remis un petit livret explicatif sur les plantes invasives pour qu'ils puissent les identifier et nous signaler leur existence. Car, dès l'apparition d'un foyer sur la voie d'eau, il faut intervenir dans les plus brefs délais."

Une richesse exceptionnelle
Au fil des années, l'inventaire de la biodiversité s'est étoffé et laisse apparaître une richesse exceptionnelle. Sur 62 mammifères présents en Bretagne, 56 logent près des voies navigables. On compte également 16 espèces d'amphibiens sur les 19 répertoriés dans la région ou encore 9 reptiles terrestres sur les treize connus dans nos contrées !
Et ce n'est qu'un début, car la liste s'allonge d'année en année, grâce aux moyens de détection déployés qui font appel à la haute technologie... comme à l'ingéniosité. "Pour mieux connaître les reptiles par exemple, nous installons des plaques en tôle qui en chauffant les attirent. Les agents passent ensuite soulever la plaque et compter les espèces. Mais nous pouvons aussi mettre en place des moyens plus scientifiques comme la détection d'ADN à partir de prélèvements d'eau. C'est plus efficace et moins chronophage que les sorties la nuit avec une lampe pour faire l'inventaire des amphibiens !" Du plus simple au plus complexe, aucun moyen n'est écarté pour affiner la connaissance.

Protéger et favoriser la biodiversité
Cette connaissance qui se fait jour progressivement implique ensuite un passage à l'action pour protéger et développer ce patrimoine naturel. "Notre activité d'entretien et d'exploitation des voies navigables a des effets sur la faune et la flore. C'est pourquoi nous initions des modes opératoires qui prennent soin et favorisent la biodiversité." La gestion différenciée des dépendances vertes en est un pilier. Elle limite le fauchage afin de laisser vivre les espèces qui se cachent dans les herbes.
D'autres initiatives voient le jour pour préserver la biodiversité : la restauration des bras morts sur les canaux pour favoriser la reproduction des brochets, la mise en place de mares pour attirer de nouveaux amphibiens, l'installation de nichoirs adaptés pour héberger les chauves-souris, les bois morts laissés dans les espaces arborés pour régaler les espèces qui s'en nourrissent... Il suffit parfois de peu de choses pour voir revenir une faune et une flore auparavant malmenées par l'homme. Et avec l'effet papillon, une action en faveur d'une espèce en protège 10 autres !
Connaître et protéger sont bien les objectifs du volet biodiversité de la stratégie de l'environnement de la Région. Mais ils doivent être partagés et portés par tous. "Si les agents des voies navigables sont les sentinelles de la préservation de la biodiversité, chacun de nous est concerné, à son niveau", insiste Samuel Fauchon. Puissions-nous y penser lors de nos prochaines sorties le long ou sur les voies navigables!


Bon à savoir
575 espèces d'animaux ont été recensées sur les voies navigables bretonnes, dont 40 % de vertébrés et 60 % d'invertébrés.
Près de 20 % de ces espèces sont menacées de disparition.

Biodiversité sur les voies navigables :
testez vos connaissances !
Vous voulez en découvrir un peu plus sur la biodiversité sur les voies navigables ? Connaître les espèces qui peuplent les rives ou les eaux du canal ? C'est ce que vous propose le service patrimoine et usages (SPU) de la direction déléguée aux voies navigables à travers les cinq questions de ce quizz.

Je réponds au quizz


Participez à une sortie découverte de la biodiversité des voies navigables !
À l'occasion de la Journée mondiale de la biodiversité, le service patrimoine et usages (SPU) de la direction déléguée au voies navigables vous invite à participer à une sortie pour découvrir la richesse de la biodiversité sur les voies navigables en Bretagne.
D'une durée de 2h30, et animée par Samuel Fauchon, technicien patrimoine naturel et bâti, elle se déroulera à Hédé le 22 mai à 9h. Elle sera l'occasion de faire une observation in situ des espèces présentes le long du canal, mais aussi d'en apprendre un peu plus sur les enjeux de la préservation de cette biodiversité et comment les agents des voies navigables œuvrent pour y parvenir.
Le nombre de places est limité à quinze personnes (tirage au sort parmi les inscrits). La sortie s'effectue sur le temps de travail.
 Je m'inscris





Vous souhaitez postuler pour un emploi (en interne ou en externe), consultez les conditions et offres sur bretagne.bzh...

Vous partez en formation, pensez au...
Ce lien permet de consulter la liste des agents qui participent au même stage que vous.

Nous lisons Kelenn. Avertissement
Il ne s'agit pas, ici, d'en reprendre tous les articles, mais de rappeler les informations urgentes et/ou importantes et de vous amener directement à l'article concerné.
Notre conseil: vous êtes agent-e de la Région, consultez  une fois par jour.
Rappel: réservé aux personnels et aux élus,   est le Portail interne de la Région Bretagne.
Identifiant et mot de passe sont indispensables pour y accéder.

 Lettre en ligne: RI et formulaire d'inscrition
Bas de la pagehaut de la page

http://www.unsa-fp.org/






1

















UNSa Territoriaux du  Conseil  Régional de  Bretagne ©UNSA Territoriaux cr Bretagne(UNSA-T-CRB) GF-Avril 2010 N°SIRET 528 381 551 00019